Tout d’abord, quelles différences entre un amortisseur et un pad compensateur, à quoi ça sert ?

En gel, en mouton, en feutre, en cuir, en synthétique… les amortisseurs, il y en a de toutes sortes, pour tous les goûts et toutes les couleurs.
Mais alors, faut-il en mettre un ? Un éternel débat auquel nous allons tenter de répondre, ou plutôt, tenter d’éclaircir.

L’amortisseur :
L’amortisseur sert à répartir uniformément le poids de la selle lorsque celle-ci n’est pas tout à fait adaptée. Le but premier d’un amortisseur est, comme son nom l’indique, d’amortir. Il augmente la surface de portance et permet ainsi de mieux répartir les pressions exercées par les mouvements du cavalier sur le dos du cheval. Pour avoir cet effet, l’amortisseur doit être adapté à la morphologie du cheval et à la selle.

Le pad compensateur :
Il permet d’équilibrer une selle ou de combler des manques. Le pad permet de parfaire un fitting. Il est utile sur un cheval en croissance, convalescence, rééducation… ou pour un cavalier qui a plusieurs chevaux par exemple.

Il est important pour le confort et la santé de votre cheval d’avoir une selle adaptée à la fois à son dos et à sa morphologie, mais il n’est pas toujours évident de le mettre en application.
ll faut donc étudier l’intérêt de mettre un amortisseur ou un pad compensateur principalement en fonction de sa selle, de son cheval et des différents cas rencontrés.

Quand faut-il les utiliser ? 

L’amortisseur classique peut être utilisé afin d’apporter du confort au cheval sur une selle moyennement adaptée. Il permet d’apporter une plus grande portance. Par exemple, il peut avoir un effet utile sur des selles avec des matelassures étroites. Ou lors d’effort intense.
De plus, certaines disciplines, notamment à haut niveau, demandent de gros efforts qui soumettent le dos du cheval à plus de pressions. Dans ce cas, les cavaliers aiment apporter du confort en augmentant la surface de portance. Une plus grande surface de portance permet en effet une meilleure répartition des pressions.
C’est pour cette raison que les selles Forestier possèdent des panneaux plats et larges et intègrent la technologie F-Shock.

Ainsi, le pad compensateur, lui, peut être utilisé pour équilibrer une selle lorsque le cavalier monte plusieurs chevaux. Ce dernier peut faire varier l’équilibre de sa selle en fonction des besoins de ses différentes montures grâce au pad.
Le pad peut également parfaire un fitting sur certains chevaux avec des particularités morphologiques (par exemple un fort garrot, un muscle atrophié…) à qui il est nécessaire d’apporter du confort, même avec un selle 100% sur mesure.

📷 © Flash_one_instant – Louise Renaud

De même lorsque le cavalier possède un cheval en rééducation, en croissance… ce type d’amortisseur permet d’accompagner le cheval et d’optimiser le développement de son activité en respectant son corps.

Vouloir protéger nos chevaux est tout à fait légitime, mais souhaitant bien faire, il nous arrive parfois d’être maladroit. En effet, il est difficile de distinguer si oui ou non, ces accessoires sont réellement nécessaires, et adaptés. 

Mais alors dans quel cas ne sont-ils pas nécessaires ?

Lorsque votre selle est faite sur-mesure pour vous et votre cheval, et que celui-ci n’a pas de spécificité morphologique, alors le pad ou l’amortisseur ne semblent pas nécessaires. Cette couche supplémentaire remettrait en cause le bon équilibre de votre selle, créerait des points de compressions non souhaités, occasionnant parfois des gênes voire même des blessures dans certains cas.
Chez Forestier, les panneaux larges et plats permettent d’augmenter la surface de portance, et la technologie F-Shock (intégrée dans ces derniers) permet d’absorber les chocs et les vibrations.

📷 © Joanna.S Photography

Les mots de nos experts :

“A haut niveau, il n’est pas rare de voir des cavaliers utiliser des amortisseurs, ce n’est pas parce qu’ils le font que c’est toujours utile. Souvent c’est du sponsoring. Il ne faut donc pas toujours croire que c’est LA solution idéale et que c’est à reproduire sur tous les chevaux. Chaque trio cavalier / cheval / selle a ses propres besoins.
Certains chevaux par exemple, ont des particularités morphologiques ou des dissymétries, dans ce cas, un pad compensateur est un élément indissociable du fitting de la selle, le sur-mesure peut ne pas être suffisant, il arrive donc que les experts en selles n’aient pas d’autre solution.” 

Nadège, Experte en selle Forestier

Leave a Reply