La Maison Forestier vous propose d’en apprendre un peu plus sur le métier d’influenceuse équestre. Quoi de mieux que la Team BeForestier pour nous en parler ?

Qui sont Léa, Mareva et Mélodie ?

Léa, Mareva et Mélodie sont trois cavalières passionnées d’équitation depuis toujours. 

Mareva fait équipe avec son fidèle Uppercut de Chalusse (alias Pépère pour les intimes) avec qui elle a évolué sur les terrains de concours complet jusqu’au niveau Amateur 1. Suite à une blessure de Uppercut, le couple est contraint de changer de discipline et brille aujourd’hui sur les terrains de saut d’obstacles. Léa est accompagnée de son poney Soleil depuis ses 14 ans. Ils ont d’abord évolué en saut d’obstacles puis se sont consacrés au concours complet au fil des années. Mélodie débute sa carrière sportive accompagnée de son poney Oxer des Perchers. C’est d’ailleurs à ses côtés qu’elle découvre le complet : “Depuis, je ne rêve que de CCE”. Aujourd’hui Mélodie évolue avec le beau Xaoné et brille autant en concours complet que sur les carrés de dressage pur.

Léa, Soleil, Sangoku & Maïdo

Pouvez-vous décrire Forestier en 3 mots ? 

D’après Mélodie la Maison Forestier c’est des produits de qualité, qui allient confort et durabilité. Léa rejoint Mélodie et ajoute le savoir-faire et le sport comme maîtres mots. Enfin, Mareva parle d’innovation, qui est l’un des piliers principaux de notre Maison. 

Décrivez-nous vos réseaux sociaux en 3 mots ?

Mareva propose un contenu qui rassemble le sport, la mode et l’humour. Mélodie rejoint Mareva concernant le sport, en ajoutant la transparence et l’amour ! Léa, quant à elle, décrit ses réseaux comme simples et véhiculants de la bonne humeur. Le tout avec un travail régulier et bien fait. 

Globalement, nos BeForestier proposent du contenu original, orienté sport autour des trois disciplines olympiques.

Mélodie & Xaoné
Crédit photo : @joanna_sphotography

Quel message souhaites-tu faire passer à ta communauté ?

Mareva, tout comme Forestier, place le bien-être du cheval et sa performance au cœur de ses préoccupations : “À travers mon contenu j’ai envie de montrer qu’on peut lier le sport, même à haut niveau, tout en respectant l’animal.” Mélodie prône la devise suivante : “Plus le chemin est long, plus la victoire est belle”, il est important de croire et suivre ses rêves. Léa s’accorde avec Mareva concernant le bien-être du cheval couplé à la performance.

Quels sont les avantages d’être suivi sur les réseaux sociaux ?

Léa, Mareva et Mélodie s’entendent sur le fait qu’être suivies sur les réseaux sociaux leur permet de vivre des expériences incroyables, tant sur le plan événementiel que sur les collaborations avec des marques comme Forestier.  

Léa décrit sa communauté comme un soutien important : “C’est un soutien au quotidien d’être suivie par une communauté bienveillante comme la mienne”. Mélodie se souvient de l’opportunité que nous lui avions offerte : 5 jours intenses en VIP au 5* de Pau : “Je pense au CCI5* de Pau en 2019 que j’ai pu voir de mes propres yeux puisque Forestier m’avait invité sur ces 5 jours de concours, une expérience inoubliable !” Mareva décrit également comment son métier lui permet d’apprendre dans de nombreux domaines : “C’est également très formateur, on apprend à devenir son propre patron et pour la plupart à gérer nos propres sociétés”. 

En résumé, nos trois cavalières sont d’accord pour dire que leurs communautés respectives leur font beaucoup de bien et qu’elles adorent ce qu’elles font.

Mareva & Uppercut

Quels sont les inconvénients d’être suivi sur les réseaux sociaux ?

Mareva, Mélodie et Léa sont d’accord pour dire que l’exposition amène la critique facile, il est régulier pour elles de recevoir des messages négatifs qui ne sont malheureusement pas constructifs. Mélodie nous parle également de tout le travail que la communauté ne voit pas : “Les réseaux demandent tellement d’investissement qu’il arrive parfois que l’on ne se rende pas compte de la fatigue qu’ils peuvent provoquer”. Léa sait distinguer une critique constructive d’un commentaire malveillant : “Je dirais que la critique est facile et souvent très méchante. C’est important de se remettre en question tant concernant mon équitation que mon contenu, mais quand les critiques ne sont pas fondées et malveillantes, cela peut être dur à encaisser”.  Mareva évoque également le fait d’avoir l’impression de devoir rendre des comptes quelquefois : “Par défaut, certaines personnes pensent qu’on leur doit quelque chose, qu’on travaille pour elles et qu’on se doit de faire ou dire telle ou telle chose”. 

Il est important de noter que Mareva, Léa et Mélodie soulignent que les inconvénients sont minimes par rapport au bonheur que leur apporte leur communauté.

Un grand merci à Léa, Mélodie et Mareva qui ont joué le jeu et nous ont permis de découvrir le métier d’influenceuse équestre. Nous sommes fiers de travailler avec ces cavalières passionnées et nous vous conseillons d’aller faire un tour sur leurs réseaux sociaux.

Leave a Reply